Le mercredi 24 août 2022, l’Église protestante de Genève a organisé une journée en mémoire du 450e anniversaire du massacre de la Saint-Barthélemy, à l’Auditoire Calvin. À l’occasion de cette journée qui était ouverte à toutes et à tous, elle a proposé différentes animations s’adressant aux petits comme aux grands.

Retrouvez ci-dessous, ou directement sur la chaîne YouTube de l’EPG les enregistrements vidéo de la conférence du Prof. Michel Grandjean : « La Saint-Barthélemy : les dessous d’un crime contre l’humanité », et de l’animation musicale: « Chantons protestant ! » : 👉 https://www.youtube.com/user/protestantgeneve/

Retrouvez également l’Album photos de la journée de mémoire ci-dessous : 

👉 ACCÉDER À L’ALBUM PHOTOS
   

Le programme du 24 août :

14h30 – 16h – « Des outils pour construire la paix » – Atelier destiné aux enfants de 6 à 10 ans animé par Fanny Brander, médiatrice et animatrice Prophilo.

17h30 – 18h30 – « Chantons protestant » – Animation musicale avec des chants de psaumes traditionnels. À retrouver sur la chaîne YouTube de l’Église protestante de Genève :  https://www.youtube.com/user/protestantgeneve/

18h30 – 19h30 – Apéritif offert

19h30 – 21h – « La Saint-Barthélemy : les dessous d’un crime contre l’humanité » – Conférence de Michel Grandjean, Professeur ordinaire d’histoire du christianisme à la Faculté de théologie de Genève. À retrouver en vidéo ci-dessus ou sur la chaîne YouTube de l’Église protestante de Genève :  https://www.youtube.com/user/protestantgeneve/


À propos du massacre de la Saint-Barthélemy :

En pleine période de guerres de Religion, le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, la cloche de l’église Saint-Germain l’Auxerrois, proche du Louvre, donne le signal du début du massacre de milliers de protestants. En tout, plus de 10 000 d’entre eux périront dans toute la France, dont 3000 à 4000 à Paris. À la suite de ce massacre qui durera plusieurs semaines, la ville de Genève, horrifiée par ces événements, décrètera un jeûne et accueillera 8000 réfugiés dont de nombreux pasteurs, doublant à cette occasion la population de la Cité.

Image : « Le Massacre de la Saint-Barthélemy, vers 1572-1584 », François Dubois, © Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne