Nous avons adressé récemment un courrier à un grand nombre d’habitantes et habitants de Genève avec un message d’alerte : notre patrimoine est menacé. Propriétaire de 48 lieux de culte, dont l’emblématique cathédrale St Pierre, l’Eglise protestante de Genève a l’entière charge de leur entretien et de leur rénovation.

Ce magnifique patrimoine émarge à hauteur d’1,2 million chaque année au budget de l’Eglise protestante, Eglise qui ne vit que de dons. Cette somme ne comprend pas les rénovations subtantielles, comme le désamiantage du temple de la Madeleine (200’000 francs) ou la restauration indispensable du temple de la Fusterie, devisé à quelque 15 millions de francs.

Notre Eglise, qui agit au quotidien pour financer prioritairement des projets de mission et verser les salaires des pasteur.e.s et des diacres, doit régulièrement retarder des travaux importants, voire les annuler faute de moyens.

Nous sommes très reconnaissant.e.s à chacune et à chacun à la pierre qu’il peut apporter à l’édifice par un don. Petit ou grand, il fait la différence. Petit plus sympa : les personnes qui auront répondu à nos appels de fonds pour le patrimoine se verront invitées à une visite inattendue de la cathédrale St Pierre.