Mercredi 27 mai 2020

La foi de mère en fils (2 Timothée 1,1-12)


Lire le texte

Timothée est devenu un fils spirituel pour Paul. Mais on apprend dans ce passage que Timothée est issu d’une famille chrétienne dont il représente la troisième génération. Sa grand-mère Loïs était chrétienne, de même que sa mère qui s’appelait Eunice. Ce verset nous invite à considérer toutes celles et tous ceux qui ont marqué positivement notre chemin de foi. C’est une invitation à rendre grâce pour celles et ceux qui ont été témoins du Christ pour nous: des parents, des ami-e-s, un-e pasteur-e, quelqu’un de passage. Et je crois que ce texte nous encourage aussi, sans orgueil ni prétention, à rendre grâce pour les fois où Dieu est aussi passé par nous afin que nous soyons témoins de la bonne nouvelle auprès des autres. La foi de Timothée a d’abord été portée par sa grand-mère et sa mère. Pourtant, on est loin d’un christianisme de tradition ou sociologique, comme c’est souvent le cas dans le panorama religieux et culturel de notre époque. Timothée a gardé une foi authentique. La foi qu’il a reçue, il en a fait sa propre foi. C’est une foi vivante et flamboyante, pourrait-on dire. Une foi qu’à son tour, il pourra transmettre comme on se passe une flamme de proche en proche, sans oublier de temps à autre de ranimer ou raviver ce don que nous avons reçu.

Ludovic Papaux

Prière: Merci, Seigneur, pour tous ceux que tu as mis sur notre route et qui ont jalonné notre chemin de foi. Et merci pour ceux auprès de qui tu nous envoies à notre tour.  

Référence biblique : 2 Timothée 1, 1 - 12

Commentaire du 28.05.2020
Commentaire du 26.05.2020