Mercredi 14 avril 2021

En esprit et en vérité (Colossiens 2,16-23)


Lire le texte

En écho à Jean 4,23, qui appelle à adorer «en esprit et en vérité», ou encore au «tout m’est permis, mais tout ne convient pas» de 1 Co 6,12, ces quelques versets soulignent une fois de plus la liberté intérieure offerte en Christ. Comme l’a dit et redit Jésus, les règles ne sont pas mauvaises en tant que telles, bien au contraire, elles servent à baliser notre existence sociale et communautaire. Mais lorsqu’elles deviennent une fin en soi, elles tournent en «dévotion» ou en superstition. Le risque est alors grand de tomber dans la pure contemplation qui coupe d’autrui («ils se plongent dans leurs visions») ou de s’adonner à une pratique spirituelle qui conduit à se croire meilleurs que les autres et à se gonfler d’orgueil tout en jouant les humbles (vv. 18 et 23)! Pour parer à ces dangers, nous sommes invités à emprunter une autre voie, exigeante, où notre responsabilité est engagée. Ce chemin-là, où la certitude du pardon libère lorsque je trébuche appartient au Christ seul: c’est la réalité propre au ressuscité (v. 17). Pour l’éprouver, il est indispensable de revenir sans cesse dans ce mouvement de respiration, de reconnaissance (v. 7), qui me relie aux autres en passant par ce Dieu dont je dépends de tout mon être (v. 19).

Anne Sandoz Dutoit

Prière: Seigneur, tu es le chemin et le cheminement, la vie et le courage d’être, la vérité et la quête de ce qui est vrai dans ta mystérieuse réalité. Accorde-nous un cœur qui écoute pour discerner ta volonté.  

Référence biblique : Colossiens 2, 16 - 23

Commentaire du 15.04.2021
Commentaire du 13.04.2021