Mercredi 21 octobre 2020

Casser pour reconstruire (Jérémie 19,1-13)


Lire le texte

La vallée de Tophet était connue pour ses pratiques abominables: des sacrifices d’enfants étaient exécutés en l’honneur de Baal. Cette vallée est maudite pour ses nombreuses perditions, sacrifices, adorations de faux dieux. A la malédiction suit la condamnation. Dieu punira les habitants de cette vallée en raison de leurs fautes. Le récit des punitions est accompagné par l’acte symbolique de la cruche cassée. Ce geste symbolique est à mettre en parallèle avec l’oracle du potier au chapitre précédent. La cruche cassée symbolise l’anéantissement du mal, l’arrêt de la prolifération du mal au sein de Jérusalem, mais aussi l’empêchement de la contamination dans les villes aux alentours. La radicalité de ce geste de destruction montre que Dieu a perdu patience, que la violence et les abominations doivent cesser. A travers cet épisode, on découvre la difficulté du rôle, de la mission et de la place du prophète chargé d’une annonce qui ne sera pas bien accueillie. Dans le bruit de la cruche brisée, on entend la souffrance du prophète.

Nathalie Schopfer

Prière: Seigneur, nous aimerions bien souvent que tu viennes briser le cercle de violence et des horreurs toujours présentes dans notre monde. Aide-nous à restaurer la paix et la confiance.  

Référence biblique : Jérémie 19, 1 - 13

Commentaire du 22.10.2020
Commentaire du 20.10.2020