Alexandre Winter | Crédit photo : Alain Grosclaude

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 44 ans. Je vis à Sézenove, dans une coopérative d’habitation communautaire, avec ma femme Aurélie et nos trois enfants de 6, 10 et 12 ans. Je suis pasteur à l’Église protestante de Genève depuis 2011. Je suis depuis peu aumônier au sein de l’équipe de l’AGORA à 80%, après avoir été pasteur dans la paroisse de Bernex-Confignon durant dix ans. Je suis amateur de musique, de littérature et de marche en montagne.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre l’AGORA ?

En raison de mon intérêt pour l’action et la mission de l’Église dans un contexte politique et social. L’implication de l’Église dans les affaires du monde est importante. Je soutiens depuis longtemps l’AGORA. Y devenir aumônier est l’occasion de m’impliquer plus personnellement. Notre travail est d’accompagner les personnes dans des choses aussi essentielles que la recherche d’un emploi et d’un logement. Nous sommes notamment confrontés au statut très précaire de ces personnes, aux questions de la justice sociale, de la solidarité et du sens de l’accueil des étrangers.

Comment s’est passée votre élection ?

La Compagnie essaie d’avancer vers des processus de gouvernance partagée. Cette matinée d’élection a été un beau moment à vivre avec mes pairs. Chacun a pu s’exprimer et parler des qualités des différents candidats dans le respect et dans l’écoute. J’ai ressenti une vraie cohésion de groupe.

En quoi consiste la fonction de vice-président de la Compagnie des pasteurs et des diacres ?

Il s’agit avant tout d’être un partenaire privilégié pour dialoguer et pour échanger avec la modératrice. Laurence Mottier et moi-même avons une bonne entente. Elle a été mon maître de stage et m’a appris le métier de pasteur : ces années ont été fortes ! Je ferai de mon mieux pour rendre service, pour rester attentif et pour apporter un soutien spirituel à Laurence ainsi qu’à mes collègues de la Compagnie. J’aurai également un rôle de représentation de la Compagnie lors de certaines occasions traditionnelles, par exemple les cultes de la Restauration et de l’Escalade, ainsi que la soirée de la Compagnie.