Notre Eglise a vécu la semaine dernière un épisode difficile avec la démission de 5 membres du Conseil du Consistoire, qui est le bureau exécutif (voir le communiqué). Je m’adresse aujourd’hui à vous pour vous dire que mes collègues et moi-même prenons la suite en main afin d’assurer la continuité dans l’apaisement des dissensions qui sont apparues.

La crise traversée trouve son origine dans l’ouverture d’un débat, il y a un an, autour de la gouvernance de notre Eglise à l’occasion du départ à la retraite du responsable des ressources humaines et membre de la direction. Plusieurs membres de divers organes et entités de l’Eglise ayant remis en question depuis déjà un certain temps cette double fonction, l’Exécutif, dont je fais partie, a proposé un nouveau modèle de direction d’Eglise qui se voulait respectueux des remarques de tous bords émises ces dernières années en tentant de les prendre en compte le mieux possible.

Force est de constater que ce modèle n’a pas répondu aux multiples attentes et a suscité de nombreux débats, parfois tendus. La question de l’autorité dans une Eglise réformée est toujours sensible. Les membres du Conseil du Consistoire siègent en majorité bénévolement et certains d’entre eux  se sont dits lassés voire éprouvés par ces discussions. Les démissionnaires, dont le président, ont estimé que trop d’énergie avait été consacrée à des questions structurelles et qu’ils n’avaient plus de ressources personnelles suffisantes pour soutenir de manière adéquate la stratégie de l’Eglise.

Mes collègues Chris Cook, David Bréchet et moi-même, avec Blaise Menu (modérateur de la Compagnie des pasteurs et des diacres), restons membres du Conseil du Consistoire au service de notre Eglise, confiant.e.s dans un esprit d’unité et de fraternité. Nous prenons notre part de responsabilité et utiliserons la période qui s’ouvre pour prendre le recul nécessaire sur les événements récents afin d’en tirer les enseignements utiles pour améliorer notre fonctionnement d’Exécutif.

Ensemble, nous sommes heureux.ses de vous annoncer que l’avenir s’annonce plus serein : L’Assemblée du Consistoire a enfin accepté mercredi 10 juin dernier à une large majorité un nouveau modèle de gouvernance dont la mise en œuvre devrait contribuer à apaiser les divergences. Un groupe de pilotage travaillera cet été pour affiner ce modèle et en faire une structure de gouvernance pour notre Eglise. Il vous sera présenté lorsqu’il sera abouti.

Nous pouvons également vous rassurer sur la continuité de la gestion de notre Eglise. Le Conseil du Consistoire auquel nous appartenons va être renforcé par de nouveaux talents dès que possible. Dans l’intervalle, vous pouvez compter sur nous pour la gestion stratégique, ainsi que sur les 2 codirectrices et l’ensemble des collaborateur.trice.s de l’Eglise protestante de Genève pour la gestion opérationnelle et la présence de notre Eglise auprès de la population.

En communion de prière avec vous toutes et tous.

 

Joëlle Walther,
présidente de l’Assemblée du Consistoire et membre du Conseil du Consistoire