Le Consistoire de l’Église protestante de Genève (EPG) a tenu une session le 22 septembre 2022 au Centre paroissial de Malagnou.


Présentation du Carrefour Mission et de la Pastorale d’ensemble

À l’occasion de cette session de rentrée, le secrétaire général adjoint à la mission, Emmanuel Rolland, a présenté les avancées de la réflexion autour du « Carrefour Mission », et de la mise en œuvre de ce dernier, qui se veut un instrument de déploiement d’une Pastorale d’ensemble* pour l’EPG. 

Il a tout d’abord rappelé qu’en juin 2021, le Consistoire avait adopté à l’unanimité le rapport de mise en œuvre de la nouvelle gouvernance. Ce rapport appelait l’application d’une Pastorale d’ensemble pour « placer la mission au cœur de la gouvernance », et présentait alors cela comme un défi « à relever au sein de tous les lieux d’Église, de manière coordonnée, au travers des pastorales et de l’ensemble des responsables et des protestants engagés », par la création de lieux où se réuniraient « par délégation ou par expertise », « les actrices et les acteurs opérationnels de la mission ».

Faisant référence à la Bible, Emmanuel Rolland a souligné que le Carrefour Mission ne devait pas être envisagé comme une solution miracle susceptible de faire inverser les courbes de la décroissance et de ramener des gens à l’Église.

Il a ensuite présenté les contours du Carrefour Mission tel qu’il s’est dessiné ces derniers mois et tel qu’il apparaît aujourd’hui. Fruit d’un processus participatif, ce dernier rassemblera tous les acteurs et toutes les actrices de la mission, laïcs comme ministres, et se vivra au sein non pas d’un mais de plusieurs carrefours correspondant aux différents domaines de la mission de l’Église. L’objectif de ces carrefours sera de se soutenir les uns les autres dans la mission, de créer, d’innover et aussi d’y laisser souffler l’Esprit. Chaque carrefour sera animé par un ou une responsable dont les compétences sont reconnues dans le domaine : 

  • Le culte et la vie communautaire – La Compagnie des pasteurs et des diacres
  • La catéchèse des petits et des grands – Amandine Mayer-Sommer (Carrefour Enfance) ; Elda Jaroko Lengozara (Carrefour Jeunesse)
  • La formation d’adultes – Joëlle Roth
  • La pastorale extra-communautaire – Jean-Michel Perret
  • Le service en aumônerie – Constitution de ce carrefour encore en discussion

À ces carrefours sur la mission d’évangélisation s’en ajoutera un autre sur l’administration pour aborder les questions liées aux finances, à la recherche de fonds, au partage des données, au registre et à la communication, dans l’optique d’une gestion responsable de l’EPG, institution pluriséculaire qui a la charge de 45 temples, 80 salariés et 60 associations.

Dans le cadre des échanges qui ont suivi sa présentation, Emmanuel Rolland a été rendu attentif à la nécessité d’apporter un soin particulier au maintien d’un lien et d’une bonne circulation de l’information entre les différents carrefours, ainsi qu’entre les carrefours et les lieux de l’EPG, dans une optique de construire la mission ensemble.

Repourvue de postes au sein de l’EPG

À l’occasion de sa présentation, le secrétaire général adjoint à la mission est également revenu sur la question de la repourvue de postes au sein de l’EPG. La situation a été plutôt stable en 2021-2022, le départ de cinq ministres ayant été compensé par l’augmentation du temps de travail de certains ministres et l’arrivée de deux chargés de ministère. En 2023 en revanche, aucun engagement n’est à ce jour prévu pour compenser les postes qui seront laissés vacants à la suite du départ ou de changements de poste à venir de six ministres (représentant quatre équivalents temps plein – ETP). En réponse à cette problématique, le « groupe repourvue » de l’EPG a été renforcé, avec l’accord du Conseil du Consistoire (CC). Ce groupe fera des propositions afin que les réductions annoncées se déroulent au mieux, en fonction des lieux et dans le respect du principe de solidarité et de fraternité. Le Consistoire sera associé au travail du groupe de repourvue notamment sur la question de la répartition des forces.

Assemblée de l’Église 2023

L’importance d’une bonne circulation de l’information au sein du réseau de l’EPG était également au cœur de la proposition faite par le Conseil du Consistoire, jeudi soir, pour la Fête de l’Église 2023.

En effet, lors de la journée de travail du Consistoire du 9 avril, le manque de connaissance mutuelle au sein du réseau de l’EPG, entre les différents lieux, avait été souligné. En réponse à cette problématique, le CC a proposé que l’Assemblée de l’Église 2023 soit organisée le 14 mai 2023 sous la forme d’un marché ou d’une agora (« marketplace »), telle une journée permettant à chaque lieu de présenter son travail, de mettre en avant ses spécificités et ses points forts, et donc de faire connaissance avec les autres acteurs du réseau. Ce ‘marketplace’ pourrait aussi être ouvert à d’autres entités proches de l’EPG.

Afin d’organiser cette Assemblée, le CC souhaite qu’un groupe de travail se mette en place rapidement. L’organisation d’une telle journée implique la mobilisation de tous les lieux (paroisses, Régions, etc…) afin que chacun réfléchisse à sa participation à ce marché, et s’y prépare.

Les consistoriaux ont approuvé la date d’organisation et le thème de cette prochaine Assemblée. Ils ont également délégué au CC le soin de créer une équipe de projet composée de quatre à cinq personnes qui seront chargées de proposer un concept et d’aider à organiser cette journée.

Année à thème

Dans le cadre des actions mises en œuvre à la suite de la journée de travail du Consistoire du 9 avril 2022 et des échanges qui en ont découlé, le CC a également souhaité explorer l’idée, évoquée à plusieurs reprises par un membre du Consistoire, de travailler sur certaines valeurs fondamentales vues d’une perspective protestante, et d’utiliser ces valeurs pour en faire des années thématiques pour l’EPG.

Ces dernières impliqueraient l’organisation d‘activités (conférences, animations, etc.) autour de la valeur retenue afin d’en faire ressortir les éléments et fondements théologiques.

À des fins de cohérence, le CC a proposé d’aligner ce projet sur le travail conséquent déjà effectué par l’Église évangélique réformée de Suisse sur les valeurs fondamentales selon la vision protestante (https://www.evref.ch/fr/themes/ethique-theologique/valeurs-fondamentales/).

Il a également suggéré de démarrer le projet en 2023 avec une valeur pouvant être mise en lien avec les 75 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme des Nations Unies, qui seront célébrés l’année prochaine.

Cette initiative a fait l’objet de nombreux échanges lors de la séance du Consistoire, mais a néanmoins été adoptée par les consistoriaux (18 oui, 7 non, 11 abstentions). Une équipe de projet, constituée majoritairement de membres du Consistoire, est à mettre en place. Elle devra proposer au Consistoire un programme de trois ans comprenant trois valeurs fondamentales. Cette équipe aura la liberté de définir ou redéfinir plus précisément les contours de cette initiative.

Informations financières

À l’occasion de la séance du Consistoire du 22 septembre, Joël Rochat, trésorier de l’Église et membre du Conseil du Consistoire, a également brièvement présenté l’avancement de différents dossiers dans les secteurs immobiliers et financiers.

Il a notamment partagé l’état des dons reçus en 2022 par l’EPG, à la fin août, qui montre un retard de 800 000 francs (-23%) comparativement à la même période en 2021 (à noter que 2021 avait déjà connu une baisse des dons de 7%).

Joël Rochat a souligné qu’un moyen de compenser partiellement cette baisse (les dons restent la source principale de revenus de l’Église) est de développer les revenus dits récurrents. Il a ainsi rappelé que l’EPG avait lancé l’étude de trois nouveaux projets immobiliers en 2022 parmi lesquels un projet immobilier à Veyrier qui devrait générer un revenu représentant le salaire de deux équivalents temps plein (ETP) de pasteur ; et un deuxième projet en lien avec le temple de Champel qui devrait permettre de générer un revenu pouvant financer quatre ou cinq ETP de pasteur. L’ensemble de ces projets seront présentés au Consistoire et soumis à son approbation le moment venu.

Il s’agira également, entre autres, de retravailler la question de la contribution des paroisses (et des Régions) à l’EPG. Un chantier est en cours pour redéfinir, peut-être dès 2023, le mode de calcul des participations des paroisses au financement des ministres et le versement par les paroisses d’une part de leurs revenus issus de l’immobilier. Dans ce cadre, une solidarité accrue sera probablement proposée.

Élections aux commissions du Consistoire

La soirée du 22 septembre a également été l’occasion pour les consistoriaux d’approuver l’élection d’Hervé Biolluz, délégué titulaire de la paroisse Bernex-Confignon, comme cinquième membre de la Commission d’examen de la gestion. Ils ont par ailleurs approuvé l’élection de Stéphanie Bulliard, en remplacement de Blaise Extermann, comme membre de la Commission des stages et de la formation aux ministères.

Délégations EPG dans les Fondations

Les consistoriaux ont en outre approuvé la nomination d’Éric Vulliez comme délégué de l’EPG au conseil de la Fondation de gestion du Domaine de Monterêt, ainsi que celle de Stefan Keller, secrétaire général, en tant que délégué de l’EPG au conseil de la Fondation des Clefs de Saint-Pierre, en remplacement d’Éléonore Gonnet.

Élection du jury du Prix Colladon de l’EPG – Vues du protestantisme

Trois membres du Consistoire – Éloïse Miceli, Yves Émery et Marc Pernot – ont par ailleurs été élus membres du jury du prochain « Prix Colladon de l’EPG – Vues du protestantisme », qui sera remis en 2023. Ce dernier récompense traditionnellement un ouvrage remarquable du protestantisme publié ou composé durant les quatre dernières années par des auteurs ayant un lien particulier avec Genève ou l’Église protestante de Genève.

Prochaine journée de travail du Consistoire

Enfin, suite à la première journée de travail du Consistoire qui a eu lieu le 9 avril dernier, le Conseil du Consistoire a proposé de fixer une nouvelle journée de travail au 25 mars 2023. Cette dernière aura pour thème la place de l’Église dans la société.

***
Seul le mémorial fait foi

28.09.2022

* Association de tous les actifs, qu’ils soient ministres ou laïcs, salariés ou bénévoles, de l’EPG autour des enjeux de la Mission de l’Église et de sa mise en œuvre.

 

Crédit photo : EPG / Eric Roset