La musique adouci les mœurs

Mochimitsu, un grand musicien, naviguait en haute mer quand le bateau fut attaqué par des pirates.

Comme Mochimitsu ne savait pas manier le sabre, il ne pouvait se défendre contre les pirates. Il savait que sa dernière heure était arrivée.

Sous les couteaux des pirates, il sortit son hichiriki et supplia :

« Ô Pirates, vous avez pris mon bateau et je ne peux me défendre. Mais accordez-moi encore quelques instants de vie pour jouer de l’hichiriki ! Je vous prie de me laisser interpréter un morceau de musique que j’ai composé. Un morceau de musique qui ne doit pas mourir ! Peut-être survivra-t-il dans vos mémoires ? Est-ce que je peux jouer ? »
« D’accord. Nous pouvons attendre » répondit le capitaine des pirates.

Mochimitsu se mit à jouer. Pour la toute dernière fois ! Et dans sa musique, il déversa son âme. Les accords de son merveilleux instrument flottèrent au loin sur les vagues.

Dans un silence absolu, les pirates écoutaient. Jamais, ils n’avaient entendu une musique aussi belle. A la dernière note, le silence se prolongea. Les pirates avaient des larmes aux yeux.

« Cette musique vivra », déclara le capitaine des pirates. « Vous avez apaisé le cœur de mes hommes. Vous avez ému mon équipage. Mochimitsu, nous vous saluons. »

Et les pirates s’éloignèrent en ramant.

Légende du Japon