Photo : Alain Grosclaude

Le pasteur Marc Pernot a lancé il y a trois ans le blog de l’Église protestante de Genève « jecherchedieu.ch ». Cette pastorale sur internet s’adresse autant aux personnes en recherche de sens, à celles qui pratiquent déjà qu’à celles qui souhaitent transmettre l’Évangile autour d’elles.

 
Le blog propose de multiples ressources multimédias, notamment des enregistrements audio et vidéo réalisés par les paroisses, mais également des prédications, des outils pour lire la Bible et des textes pour nourrir la prière. Il cible plus particulièrement la tranche d’âge des 30 à 60 ans.
 

A qui s’adresse « jecherchedieu.ch » ?

Marc Pernot : Principalement à des personnes non pratiquantes ou non croyantes, mais également à des membres de l’Église qui pratiquent peu. Parfois, certaines personnes n’osent peut-être pas poser des questions, un peu délicates, à un pasteur en chair et en os. Le fait qu’en ligne l’anonymat soit garanti peut les aider à s’ouvrir.

 

En quoi ce blog est-il utile aux fidèles de l’Église protestante de Genève ?

Marc Pernot : Ce n’est pas toujours facile pour les personnes qui travaillent beaucoup ou pour celles qui ont des enfants de venir les mercredis à l’étude biblique et tous les dimanches au culte. C’est déjà bien de se rendre au culte dix fois par année, mais cela ne suffit pas tout à fait pour être en forme dans sa foi. Il faudrait un rythme hebdomadaire de ressourcement, de travail spirituel et théologique. Ce qui est compliqué avec notre rythme de vie. Grâce à « jecherchedieu.ch », chacun peut écouter un podcast lorsqu’il est disponible : au bureau entre midi et deux, à son domicile durant la sieste des enfants, lorsqu’il fait son footing ou à 22 heures avant d’aller se coucher…

 

Quels sont les autres avantages par rapport à une paroisse plus traditionnelle ?

Marc Pernot : Le blog est en complément et en amont. Les gens ont peut-être une idée surplombante de l’Église, qui demande aux gens de faire l’effort de venir et de s’adapter. Ils pensent qu’elle voudra leur dire la vérité sur la vie et sur leur vie. Le blog est une démarche diamétralement opposée. C’est un service qu’on leur propose, qui peut les aider à élaborer leur propre théologie, à peut-être commencer à prier, à lire la Bible et à poser les questions qui les touchent.

On espère que les visiteurs vont redécouvrir, du coup, la foi, la Bible, l’Église autrement et qu’ils vont avoir envie d’aller dans la paroisse près de chez eux. S’ils reçoivent un service qui les nourrit et qui les enrichit à domicile, ils auront rapidement envie de rejoindre une vraie communauté. Être plusieurs, dans une richesse d’humanité, nous aide à évoluer. C’est très favorable à un développement personnel et spirituel.

 

Vous présentez également ce blog comme un outil d’évangélisation.

Marc Pernot : Il l’est au sens où 80% de la population ne fréquente pas un lieu de culte. La majorité de ces personnes se pose néanmoins des questions, cherche un sens et a une spiritualité plus ou moins diffuse. Elles sont un peu abandonnées. On leur propose un service afin qu’elles réalisent que l’Église peut vraiment leur apporter quelque chose ; que prier, lire la Bible et réfléchir à des questions théologiques fait réellement avancer. Ce blog est aussi une manière d’encourager nos paroissiens à l’évangélisation des athées et des non pratiquants par la théologie ouverte, la Bible et le service offert sans emprise.