« Bienheureux l’humain (…)
qui est comme un arbre planté près des canaux des eaux,
qui donne son fruit en son temps, et dont le feuillage ne se fane pas.
Tout ce qu’il fera prospérera. » (Psaume 1,3)

Ce n’est certainement pas un hasard si c’est au désert, dans son expérience radicale de jeûne et de prière, que Jésus réaffirme cette vérité spirituelle et humaine : « l’humain ne vivra pas que de pain ! » (Mt 4,4 ; Dt 8,3). Car « l’âme a soif de Dieu, du Dieu Vivant » comme nous le dira le psaume 42. Coupée de cette relation profonde, notre âme / notre vie (même mot !) est « comme une terre aride, desséchée, sans eau » (Ps 63). Et c’est là que le tout premier Psaume vient nous offrir, en ouverture de parcours, une analogie extrêmement instructive : de même qu’un arbre ne « court pas ici et là » ( !), mais persévère dans la terre qui lui est offerte, l’humain est appelé non pas à fuir les contraintes et les mauvaises saisons, mais à « envoyer ses racines vers les eaux vives », comme le dit magnifiquement Jérémie (17, 8). Et nous pouvons effectivement comparer l’humain qui offre simplement sa présence priante, cessant de « faire », et même de « penser », à un arbre qui laisse ses racines pousser et descendre vers les eaux profondes. Alors même que, peut-être, notre vie est dans les « calcinations », et que notre terre semble « salée » (Jr 17, 6).

Et le premier Psaume nous montre le chemin de cette « irrigation en profondeur » de notre être, puisqu’il est dit que cet humain enraciné comme un arbre est celui « qui désire l’Enseignement du Seigneur, et qui murmure cet Enseignement jour et nuit » (Ps 1,2). Où « murmurer » prend le sens d’un processus intime, dans le secret cœur. Car cette « eau » dont nous avons soif n’est autre que l’Esprit Saint, qui prie en nous « par des gémissements que les paroles ne peuvent pas dire », explique Saint Paul (Rm 8,26). C’est pourquoi, mystérieusement, la prière silencieuse avive en nous la présence de la Parole – car Jésus dit : « l’Esprit Saint vous enseignera toutes choses et vous rappellera toutes les paroles que moi je vous ai dites » (Jn 14,26).

***

Philippe Rohr, diacre & aumônier

10 mars 2022