Issue de la Réforme du XVIème siècle, l’Eglise protestante de Genève affirme avec reconnaissance, dans la communion de l’Eglise universelle, la continuité de la foi chrétienne à travers les expressions diverses qui en ont été données dans l’histoire. Sans s’attacher à leur lettre, elle aimerait rendre compte aujourd’hui de sa foi, avec l’aide du Saint-Esprit, dans le service auquel elle est appelée.

1. Devant les incertitudes de notre temps, nous plaçons notre confiance dans le Dieu vivant, Créateur du ciel et de la terre, Père de tous les humains : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle ». Dieu règne sur l’histoire et la mènera à son terme dans son Royaume. Il est le Dieu de la promesse et le Seigneur de l’avenir.

2. Notre foi est fondée sur la personne et sur l’œuvre de Jésus-Christ, le Serviteur de Dieu, crucifié sous Ponce Pilate et ressuscité des morts, seul Sauveur et Médiateur qui s’est donné lui-même pour le salut de tous. Il nous invite à vivre non pour dominer, mais pour servir.

3. L’Esprit-Saint, source de vie, recrée notre existence et la guide. Il nous parle au travers des Ecritures saintes en nous permettant de les étudier librement, avec respect, et de les interpréter au plus près de notre conscience. La Bible nous dévoile le dessein de Dieu et le sens de la vie humaine. L’écoute de l’Evangile est au cœur de notre recherche de la vérité et de tout renouvellement, tant personnel que social.

4. L’Eglise de Jésus-Christ dépasse les limites des confessions appelées à se reconnaître dans un esprit œcuménique. Locale et universelle, visible et invisible, pécheresse et pardonnée, elle est une communauté de croyants dans laquelle toutes et tous ont une tâche. Elle a pour vocation d’annoncer le salut, de briser les barrières injustes et d’être un lieu de réconciliation.

5. La communauté chrétienne témoigne à nos contemporains de la grâce de Dieu. Le baptême est le signe de l’amour de Dieu et d’une vie nouvelle. La sainte Cène est le repas où le Christ ressuscité nous fait vivre de sa présence et nous rapproche les uns des autres, quelles que soient nos origines.

Responsabilité et liberté personnelles

La Réforme affirme la responsabilité et la liberté personnelles. Attachés aux valeurs de justice sociale, de paix et de tolérance, les protestants, avec d’autres, dénoncent, partout où cela est nécessaire, les dangers d’idolâtrie et les atteintes aux droits de la personne. Ils proclament le pardon gratuit de Dieu, en attendant l’accomplissement de la promesse divine des cieux nouveaux et de la terre nouvelle “ où la justice habitera ”.

 

Texte adopté par le Consistoire de l’EPG en 1992