Vendredi 15 juin 2018

Ecouter, c’est vivre (Amos 7,10-17)


Lire le texte

Cela se corse sérieusement pour notre prophète acharné! Sûr que ses incessantes attaques contre l’establishment ne devaient pas plaire à toutes les oreilles! Alors qu’on lui enjoint de quitter Béthel afin que ses habitants puissent retrouver la bonne marche des affaires (business as usual), Amos répond à la censure par un excès langagier qui semble ajusté précisément à l’injonction qui lui est faite de se taire. Il en va parfois ainsi dans nos vies quand une résistance trop obstinée ou trop durable à un état de fait aggrave finalement les dommages. Alors, le corps se fait révélateur d’une souffrance tue ou d’un manque prétendument satisfait et alerte celui ou celle qui a des oreilles pour entendre. Si nous pouvions alors prêter attention à ce qui cherche à se dire, nous irions sans doute vers une terre de renouveau et de guérison où Dieu nous attend. Ecouter est en général la plus difficile des choses dans ce monde, et nos vies souvent trop bien remplies nous éloignent de ces havres de silence où cette écoute de nos profondeurs est possible…

Alexandre Winter

Prière: Apprends-nous, Seigneur, à écouter ces signes de résistance en nous. Dans notre corps, dans nos membres ou dans notre souffle. Qu’ils nous éclairent sur notre marche et le sens de nos jours.  

Référence biblique : Amos 7, 10 - 17

Commentaire du 16.06.2018
Commentaire du 14.06.2018