Se perdre en chemin une chance pour se retrouver

Un poète français disait du pèlerinage que c’est « une science subtile de l’égarement ». J’aime cette pensée, car vous savez que la vie n’est pas tous les jours un long fleuve tranquille.

Nous connaissons tous des temps de doutes, des moments où nous avons besoin de nous retrouver, nous ressourcer, Lui parler peut-être. J’ai souvent eu l’occasion de rencontrer des personnes en recherche, qui ressentaient ce besoin de retrouver le chemin. Certaines, beaucoup, me disaient ne pas être pratiquantes, mais cependant quand même un peu croyantes. Et moi de leur répondre : c’est en marchant sur le chemin qu’on le devient, parfois passionnément. Un pèlerinage, c’est un voyage vers un lieu consacré, où l’on se rend par piété. Peu m’importe le degré de votre foi, puisque la confiance n’est jamais tournée vers le passé, mais vers l’à venir de la vie et de l’amour.

C’est bien à un dépaysement que vous invite Dieu. Plutôt que de suivre les routes bien balisées de la vie, de l’amour, du« bien-être » que l’on nous vend dans les revues féminines ou les magazines people, Dieu vous propose d’emprunter un chemin qui sort des sentiers battus, de consentir à vous laisser égarer, en cherchant moins à recevoir qu’à vous donner. Vaste programme pour lequel je n’ai pas de recette toute faite, mais qui peut vous aider à ne pas vous perdre, et à vous (re)construire…avec ce désir de suivre votre propre chemin de vie.

Je ne vous demande pas si vous êtes croyant et pratiquant ; seulement si vous êtes prêt à risquer votre confiance dans la promesse de Dieu…

Texte signé par Philippe Reymond, pasteur retraité

§§§

Découvrir les retraites et pèlerinages

Aller sur les chemins

Lisez les témoignages de personnes qui l’ont fait

Témoignages