Quel héritage voulez-vous laisser à votre descendance?

Le monde dans lequel vivront nos descendants est une part essentielle de l’héritage que nous leur transmettons.

Nous souhaitons que ce monde soit conforme à nos aspirations. Pour le bien de nos descendants, nous voulons qu’il soit ouvert
et tolérant, plus compatissant qu’agressif, fait d’amour plus que d’égoïsme.

Pour nos enfants et nos petits-enfants,continuons à défendre les valeurs pour lesquelles nous nous sommes engagés notre vie durant.

  • Un legs à l’Eglise prolonge notre engagement pour les générations à venir. En contribuant à son action, nous préservons une part essentielle de notre patrimoine.

« Une partie du grain tomba dans la bonne terre; elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante et cent pour un. »
Parabole du semeur, Evangile selon Marc, chapitre 4 verset 8

La rédaction du testament est un moment-clé

Elle permet de revenir sur le sens de sa vie pour faire le point, avant d’exprimer sa volonté concernant le destin de son patrimoine.
C’est le moment où nous choisissons nos héritiers, parmi les personnes et les institutions auxquelles nous sommes attachés. Un testament est indispensable pour garantir le respect de nos dernières volontés. Quelle que soit l’importance de notre fortune, c’est nous qui décidons, dans les limites de la loi, de sa répartition entre nos héritiers.
Un legs nous permet de transmettre certains de nos biens à une institution dont la mission nous est chère. Aucun impôt sur la succession n’est dû pour les legs ou les parts d’héritage que nous transmettons à l’une de nos Eglises, car elles sont exonérées de tout impôt.

La rédaction du testament est un moment-clé de la transmission de notre patrimoine.

  • C’est à ce moment que nous pouvons faire un legs à l’Eglise afin de l’aider à défendre les valeurs essentielles pour les générations futures.

Il y a 3 façons de léguer ses biens par testament

1. La part d’héritage
Elle vous permet de répartir votre patrimoine entre les personnes et institutions de votre choix. Ainsi, chacune d’elles hérite d’une
fraction du tout. (½, ½ , ¼, etc.)

2. Le legs
Il vous permet d’attribuer certains biens de votre choix, par exemple: somme d’argent, titres, biens immobiliers, meubles, antiquités, oeuvres d’art ou autre.

3. La substitution d’héritier
Elle vous permet, dans un premier temps, de léguer vos biens à une personne proche: enfants, conjoint ou autres, et de décider que, dans un deuxième temps, le solde de ces biens sera transmis à l’Eglise.

  • Notre conseil: dans tous les cas, il est recommandé de recourir à un notaire.

Quelle est la marche à suivre pour rédiger un testament juridiquement valable?

Dans un premier temps, vous déterminez le contenu du testament en rédigeant un brouillon.

  • Dressez d’abord la liste de ce que vous possédez (fortune, objets de valeur, bijoux, meubles anciens) et estimez leurs valeurs.
  • Puis, établissez la liste des personnes et institutions qui comptent à vos yeux et que vous souhaitez instituer comme bénéficiaires d’un legs ou d’une part de votre héritage.
  • Déterminez ensuite, dans les limites du droit, la part de chacun de vos héritiers et les objets particuliers que vous souhaitez leur attribuer.
  • Enfin, décidez quelles sommes d’argent et quels objets reviendront à vos différents légataires.

Dans un second temps, vous rédigez un testament juridiquement valable en respectant les formes suivantes:

  • Il doit être entièrement écrit de votre main;
  • Il faut indiquer qu’il s’agit d’un testament par une formule telle que «Ceci est mon testament » ou «Mes dernières volontés »;
  • Pour éviter toute confusion avec d’autres documents, il devrait comporter la formule  » J’annule toutes dispositions testamentaires antérieures à ce jour »;
  • Enfin, il doit mentionner le lieu, la date complète (jour, mois, année) et être signé.

Pour obtenir des informations détaillées, vous pouvez télécharger le guide complet « Guide sur les testaments et les legs »

Guide testament et legs

ou contacter le secrétariat de l’EPG par mail à info.epg@protestant.ch ou en utilisant le formulaire de contact ci-dessous:

Recherche d’un notaire à Genève
Consultation sans rendez-vous de la permanence des notaires
Chaque jeudi 10h – 18h
Rue Verdaine 13
1204 Genève
022 781 08 28
www.notaires-geneve.ch.