EPG Info Mai 2018

L’Eglise protestante de Genève se trouve dans une situation paradoxale : d’un côté, l’exercice financier 2017-2018 (clôture au 31 mars) se soldera par un résultat dans les chiffres verts grâce à des legs exceptionnels, par nature aléatoires ; mais de l’autre côté, le nombre de donateurs est en chute libre ! La direction de l’Eglise est très préoccupée.

Si l’on prend en compte les personnes qui font des dons inférieurs à 10’000 francs par an, directement à l’Eglise (sans transiter par l’Administration fiscale), on constate en effet la chute suivante : presque -20% en 2 ans. On passe ainsi de 6912 donateurs en 2015 à 5809 en 2017. Et la tendance se poursuit depuis le début de l’année 2018.

Cette évolution est la pointe visible de l’iceberg. Quels messages les personnes qui ne renouvellent plus leur don veulent-elles nous faire passer ? Sont-elles déçues par le travail de l’Eglise sur le terrain de la mission ? Ont-elles cru, à tort, que l’Eglise pouvait se passer de leur don ? Connaissent-elles des difficultés économiques qui les contraignent à renoncer à leur don ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre. Mais ce qui est sûr, c’est qu’une Eglise, comme toute association, ne peut survivre sans le soutien de sa communauté, soutien en temps, en talents mais aussi en argent.

Alexandra Deruaz
Codirectrice, responsable des relations donateurs