Seigneur,
Fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Ô Seigneur,
Que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

prière attribuée à St François d’Assise

Où règne charité et sagesse, il n’y a ni crainte ni ignorance.
Où règne patience et humilité, il n’y a ni colère ni trouble.
Où règne pauvreté et joie, il n’y a ni cupidité ni avarice.
Où règne paix intérieure et méditation, il n’y a ni désir de changement ni crainte de l’esprit.
Où règne l’adoration du Seigneur pour garder le seuil de son cœur, l’adversité du mal ne trouve nulle brèche pour y pénétrer.
Où règne miséricorde et discernement, il n’y a ni luxe superflu ni dureté du cœur.

St-François d’Assise (admonition N° 27)

Si vous aimez, vous serez aimé.
Si vous respectez les autres, vous serez respecté.
Si vous servez, vous serez servi.
Si vous traitez bien les autres, vous serez bien traité.
Alors que soit béni qui aime sans être aimé.
Béni qui respecte sans être respecté.
Béni qui sert sans être servi.
Béni qui traite bien les autres sans être bien traité en retour

St Egide d’Assise