Deux chèvres sur un pont

Entre deux montagnes, un pont étroit.
Sur chaque montagne vit une chèvre.
Parfois, la chèvre de la montagne de l’ouest traverse le pont pour aller brouter l’herbe de la montagne de l’est.
Et parfois, la chèvre de la montagne de l’est traverse le pont pour aller brouter l’herbe de la montagne de l’ouest.

Un jour les deux chèvres ont commencé à traverser le pont au même moment.
Elles se sont rencontrées au milieu.
« Il y a un problème » a bêlé la chèvre de la montagne de l’Ouest.
« On dirait » a acquiescé la seconde.
« Moi je ne veux pas reculer. »
« Moi non plus ! »
Puis timidement, elle a chevroté : « C’est vrai que le pont est étroit mais… peut-être que… »
« Peut-être que… si on fait très attention toutes les deux… »
Nous pourrions peut-être traverser toutes les deux sans tomber ? »
Elles se sont mises d’accord. Elles vont essayer.
Avec grande précaution, lentement, en se faisant toutes petites, elles ont avancé…
Puis faisant très attention de ne pas bousculer l’autre, doucement… elles se sont croisées.
Voilà, elles ont traversé toutes les deux.

Tranquillement, elles sont allées brouter l’herbe sur la montagne de l’autre.

Et on a pu entendre chacune murmurer :
« Qu’est-ce qu’elle est gentille celle-là ! »

Conte russe